La maison Picassiette à Chartres

Voilà un endroit que j’ai adoré et où je retournerais bien !
La maison Picassiette à Chartres.

Raymond Isidore ( 1900-1964 ), avait découvert l’art de la récup bien avant notre époque.
Pendant près de 25 ans, il décora sa maison ( intérieur et extérieur )

 » On ne fait rien sans mal, mais le mal se transforme en beauté (…). On jette tant de choses alors qu’on pourrait en faire de la vie et du bonheur (…)  disait-il

Artzaic mosaique Picassiette

Il a eu l’idée de faire des mosaïques, en trouvant de petits bouts de verre colorés et de la vaisselle cassée dans un champ ….

Et il ne s’est plus arrêté … Il entassait ses trésors dans son jardin …

Ces photos ne rendent absolument pas la beauté de son travail. Il faut vraiment se rendre sur ce site pour voir les milliards de détails ….

Artzaic Picassiette intérieur

Cette technique,  que nous utilisons pour décorer les murs de notre maison, porte le nom de Mosaïque Picassiette. ( surnom dont  les  » bonnes âmes de l’époque  » l’avaient affublé.

Artzaic. Picassiette. chapelle

Sur ce site vous trouverez d’autres photos.

Art-insolite. Picassiette

2 commentaires sur “La maison Picassiette à Chartres

Ajouter un commentaire

    1. Nous nous étions arrêtés à Chartres en allant en Alsace l’année dernière. Si tu as l’occasion d’y passer un jour ….de plus la personne qui s’occupe du site est passionné, il nous a raconté plein d’anecdotes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :